Exploitation Concorde

L’exploitation Concorde à Air France s’est déroulée sur 26 années, seulement interrompue durant 15 mois à la suite de l’accident du 25 juillet 2000. Le premier vol commercial fut un charter sur Berlin le 17 janvier 1976, 4 jours avant le vol inaugural vers Rio, première ligne commerciale régulière supersonique d’Air France. Étonnamment, l’ultime vol commercial fut, lui aussi, un vol affrété qui devait se poser une petite heure après l’atterrissage du dernier vol régulier en provenance de Kennedy. Dans cette page, de nombreux récits et témoignages racontent cette exploitation supersonique. Ils sont principalement extraits de la revue Mach 2.02 de l’Apcos.

12 décembre 1971. Ravitaillement de Concorde par Boeing C135 par Pierre Grange. On le sait peu mais lorsque les décideurs envoyèrent, à vitesse supersonique, le président Pompidou à Lajes, ils ont réalisé tardivement que sur cette base américaine, le carburant utilisé ne convenait pas aux avions civils. L’Armée de l’Air a su relever le défi pour éviter que le char de l’état ne tombe en panne sèche.

1975. Revue 35. La mise en œuvre du service à bord par Claude Monpoint (1ère partie). Récit des vols de présentation et d’endurance auxquels allait participer Claude Monpoint en tant que chef de cabine et les enseignements tirés qui lui permettront ensuite de mettre au point le service Concorde Air France.

1975. Revue 36. La mise en œuvre du service à bord par Claude Monpoint (2ème partie). Grâce à son expérience des vols d’endurance, Claude Monpoint a su convaincre Air France de mettre en place des mesures spécifiques pour le service à bord Concorde.

13 octobre 1975. Revue 40. Histoire vécue du premier stage Concorde Air France par Alain Bataillou. Un récit très vivant de ce premier stage Concorde qui s’est déroulé avant le début des vols en ligne d’Air France.

17 janvier 1976. Revue 42. Le premier vol commercial Concorde d’Air France par Evelyne Planet. Décidément la représentation Air France Allemagne a été très dynamique puisqu’elle a organisé le premier vol commercial Concorde, un charter Paris Berlin, 4 jours avant le vol régulier inaugural vers Rio.

21 janvier 1976. Revue 51. Panne de volets sur Concorde par André Blanc. Le fameux vol inaugural du Concorde d’Air France sur Paris Rio a été l’objet, au décollage de Dakar, d’une sournoise panne de volets secondaires qui aurait pu gâcher la fête. Grâce à André Blanc, le vol fut une réussite malgré la tension qui régnait au cockpit. 21 janvier 1976.

21 janvier 1976. Comment j’ai vécu le premier vol commercial régulier du Concorde d’Air France par Michel Polacco. Ce vol inaugural, sur les traces de l’Aéropostale, vu par Michel Polacco, reporter pour Europe 1, depuis le centre de contrôle des opérations d’Orly.

18 février 1976. Le premier Rio d’Alberto. Faire un service première classe dans un espace exigu et en moins de 2 heures 30, voilà la difficulté que durent résoudre, sur Concorde, les premiers équipages commerciaux. Alberto nous parle de son premier vol vers Dakar-Rio où, avec une cabine pleine, il était au galley arrière, un poste clé !

20 avril 1976. Revue 53. A Satolas, on met les petits plats dans les grands pour Concorde par Philippe Borentin & Le métier Jacquard, à la pointe de Concorde par Pierre Grange. Un vol spécial comme un autre au départ de Lyon Satolas permet de rappeler que c’est la technique du métier Jacquard qui a permis de tisser le nez de Concorde.

29 mai 1976. Revue 36. Le vol le plus long par Albert Leblanc. Le premier Caracas Paris direct vu par son chef de cabine et comment un geste commercial peut aider au contrôle du centre de gravité.

10 juillet 1976. Revue 47. Un record de temps et de distance sur Concorde par Pierre Dudal. On a beaucoup parlé des vols directs Caracas Paris qui ont été pratiqués à de rares occasions alors qu’on touchait aux limites de la machine.

14 septembre 1976. Revue 47. Le double Casa par Alain Bataillou et André Blanc. Ou “Comment un Concorde peut en cacher un autre!”. Sur ce vol charter, Alain et André nous expliquent comment les performances de Concorde permettent de régler un problème opérationnel.

4 octobre 1976. Revue 49. Paris – Téhéran à Mach 2.12 par Pierre Dudal. Ou comment rattraper l’horaire quand on a l’expérience de Concorde aux essais en vol.

14 avril 1977. Changement moteur à Halifax par Claude Bernard, Contrôleur Maintenance Concorde ME.QN. Claude nous raconte la journée de 62 heures qui lui a permis de remettre en vol le Fox Bravo en panne à Halifax.

22 novembre 1977. Revue 54. Premier New York en Concorde vu par TF1 par Christian Fontaine. Le vol inaugural vers Kennedy vu par le preneur de son de TF1 qui couvrait l’évènement.

22 novembre 1977. Revue 54. Le premier Paris New York, par Claude Monpoint. Le vol inaugural vers New York vu par Claude Monpoint qui avait mis au point les méthodes de service.

Fin 1977. Revue 46. Concorde, le Petit Prince et les couchers de soleil par Alain Bataillou. Chaque navigant Concorde a de nombreuses histoires de levers et de couchers de soleil à raconter. Alain Bataillou nous fait vivre un classique Santa Maria Caracas où le soleil se couchera 3 fois.

29 mai 1979. Revue 37. Le vol le plus long par Jean-François Berthelot. En brûlant l’escale des Açores, le vol direct Caracas Paris laissait sur place le mécanicien d’assistance qui n’avait plus qu’à chercher un autre moyen pour rentrer à la maison.

26 & 30 juin 1979. Revue 39. Concorde au pays des soviets par Jean-Paul Le Moël. Un récit de la préparation et de la réalisation de ce premier Paris – Tokyo présidentiel en Concorde, à l’époque de l’union soviétique.

5 novembre 1979. Revue 41. Concorde, un vrai chasseur par Alain Bataillou. Un atterrissage dévastateur pour la faune locale.

6 février 1981, Concorde à Saint Martin, une première, par Jean-Paul Le Moël. Dans son livre « Concorde raconte… » Jean-Paul Le Moël nous raconte qu’il est allé à Saint-Martin aux Antilles en Concorde. Le vol AF201 à destination de Caracas, se posait à Saint Martin pour déposer une soixantaine de passagers avant de poursuivre sa route supersonique vers la capitale du Venezuela.

1er octobre 1984. Revue 41. Le charter Ka De We octobre 1984 par Jean Signoret. Les allemands ont toujours été intéressés par la technique et Concorde, à ce titre, les attirait. C’est pour cette raison que la représentation Air France Allemagne a su “vendre” de nombreux vols spéciaux Concorde à l’image du charter Ka De We du nom d’un (très) grand magasin berlinois.

12 – 15 septembre 1985. Revue 45. Vol présidentiel Paris – Cayenne -Mururoa par Etienne Dreyfous. Cette mémorable rotation présidentielle a fait l’objet de nombreuses narrations. Là c’est le chef de la mission, M. Etienne Dreyfous qui nous la raconte.

12 – 15 septembre 1985. Revue 43. Paris – Cayenne – Mururoa 1985 par Pierre Grange. La rotation présidentielle vers Mururoa, riche en anicroches, vue depuis le Concorde de réserve.

12 – 15 septembre 1985. Revue 44. Lima – Mururoa – Hao 1985 par Pierre-Louis Breil. La partie océanique de la rotation présidentielle vers Mururoa est décrite par Pierre-Louis Breil mécanicien d’assistance sur l’ensemble des tronçons.

12 – 15 septembre 1985. Revue 44. Cayenne – Lima – Mururoa 1985 par René Duguet. En fonction OMN à partir de Cayenne, René nous conte les divers aléas qui marquèrent cette rotation.

24 octobre 1985. Revue 41. Paris Pointe à Pitre en direct avec Concorde par Michel Ferry. Un vol présidentiel en Concorde vers les Antilles c’est toujours une étape “au cordeau” avec un suivi carburant rigoureux.

13 avril 1986. Revue 52. Halley Concorde par Pierre Grange & Concorde à la poursuite de la Comète ! Avril 1986, la comète de Halley est visible depuis l’hémisphère sud. Concorde a permis a quelques heureux, au départ de New York, de l’apercevoir.

15 novembre 1986. Revue 43 La vente du premier tour du monde par Jean Signoret. On le sait assez peu mais le premier tour du monde Concorde Air France a été vendu par la représentation Allemagne. Jean Signoret représentant Air France Allemagne à cette époque nous en parle.

15 novembre 1986. Le premier tour du monde supersonique Air France par Michel Ferry. Ou comment fut organisé puis comment s’est déroulé cette première croisière supersonique autour du monde du 15 novembre au 2 décembre 1986.

4 janvier 1987. Revue 48. Une arrivée particulière à Kennedy, dernier vol de Gilbert Jacob par Pierre Grange. Il fait souvent très beau à New York et les avions à l’arrivée se posent rapidement à vue. Pour sa dernière approche à Kennedy, Gilbert a eu droit à une arrivée mauvais temps avec des conséquences fâcheuses pour Concorde : peu de carburant au toucher des roues.

24 mars 1987. Quatre Concorde à Kennedy par Alain Baron, Philippe Borentin, Pierre Grange et Patrick Sevestre. L’article aurait pu se nommer “une journée particulière à Kennedy” car de l’avis de tous ceux qui y étaient, voir quatre Concorde alignés au contact de l’International Building étaient quand même surprenant.

1987. Concorde chez les Moaïs de l’Ile de Pâques par André Moreau. Poser un Concorde sur l’Ile de Pâques présente, en termes de logistique, un réel souci et c’est André qui était en charge de tout prévoir.

Septembre 87 à septembre 89. Revue 40. Mes tours du monde Concorde par Michel Diou. Les charters Concorde “tours du monde” réunissaient la magie de la croisière à l’ancienne et la modernité du vol à Mach2

9 octobre 1987. Ramassage équipage à Montevideo par Pierre Grange. Quelques considérations légères sur un vol présidentiel en Amérique du sud où la magie Concorde opère aussi : les militaires ont le sourire ! Publié dans la revue Mach2.02 N°49.

14 octobre 1987. Revue 39. Hommage à Ariane par Michel Ferry. Voler en Concorde vers Cayenne en fin de journée, c’est aussi l’occasion de voir se lever le soleil à l’ouest … trois fois de suite !

6 novembre 1987. Revue 40. Saint Domingue … à la poursuite d’un B747 par Michel Ferry. La fable du lièvre et de la tortue sur l’Atlantique Central … avec une fin différente !

16 décembre 1989, Concorde à Saint Martin par Alain Baron. Après 2 dessertes de Saint Martin en 1981 Concorde revenait se poser sur l’aéroport “Princesse Juliana” avec le président Mitterrand à son bord.

24 décembre 1989. Le ruban bleu de Noël par Alain Baron. Alain raconte comment le record officieux de 2 heures 59 minutes et 40 secondes a été établi entre New York Kennedy et Paris Charles de Gaulle.

24 décembre 1989. Revue 34. Récit d’un record de vitesse par Didier Le Chaton. Récit, vu du cockpit, d’une nuit de Noël supersonique permettant de joindre New York Kennedy et Paris CDG en moins de 3 heures ! Le record !

30 décembre 1989 – 1er décembre 1990. Un nouvel an pas comme les autres par Philippe Girard. Il y a des jours comme ceux qui sont racontés là où rien ne va et où le régulier 747, parti après vous, arrive à New York avant votre Concorde.

27 juillet 1990. Le dernier vol d’Henri Ranty par Pierre Grange. Histoire d’un dernier vol particulièrement joyeux.

24 avril 1991. Revue 52. Une situation périlleuse par Yannick Pluchon. Un titre qui n’est pas usurpé pour résumer la situation rencontrée par l’équipage au décollage de Paris CDG

14 décembre 1991. Revue 52. La flamme olympique à Mach2 par Caroline Cadier et Pierrette Cathala. Athènes Paris pour transporter la flamme olympique des Jeux d’Albertville.

12 & 13 octobre 1992. Revue 50. Traitements techniques en escales tour du monde par Patrick Sevestre. Assurer la “touchée”, voilà la grande affaire surtout en tour du monde dans des escales aussi exotiques que Bali ou Singapour. Patrick Sevestre nous dévoile l’envers du décor.

13 décembre 1994. Revue 47. Gens de Concorde, la triste fin du F-BVFD par André Rouayroux. Après quelques lourdes blessures, il était décidé, en 1994, de mettre fin à ses jours. Ames sensibles, s’abstenir !

15 – 16 août 1995. Revue 57. Tour du monde record vers l’est par Guy Cervelle. Récit du 2ème tour du monde record par celui qui devait tout organiser pour que … ça tourne !

15 & 16 août 1995. Revue 47. Record de vitesse tour du monde vers l’est par Carole Guérand. Battre le record de vitesse autour du monde en allant vers l’est permet de tirer profit de vents favorables. Concorde le fit en août 1995.

13 janvier 1997. L’homme qui murmurait à l’oreille des oiseaux. En 1997, le hub de Paris CDG commence à bien fonctionner : les avions s’entassent aux points d’attente et décollent par “vagues”. Les temps de roulage augmentent fortement. Yves Pécresse CDB & Instructeur Concorde va rédiger une lettre pleine d’humour pour expliquer à tous les “oiseaux subsoniques” d’Air France pourquoi ce serait “sympa” de laisser passer le “bel oiseau blanc”.

11 août 1999. Revue 41. Concorde à la poursuite du soleil noir par Carole Guérand. Ce fameux “vol éclipse” du 11 août 1999 est certainement un moment qui a rassemblé le plus de passionnés enthousiastes, à commencer par Jean Prunin le commandant de bord qui avait parfaitement préparé le vol.

18 février – 7 mars 2000. Tour du monde Concorde par Claude Bernard, Contrôleur Maintenance Concorde ME.QN. Lancer un Concorde autour du monde est une véritable gageure sur le plan technique. Pour cette raison, outre les techniciens maintenance en place à chaque escale, un contrôleur est à bord. Claude a ainsi suivi le tour du monde TMR du début 2000 et il nous raconte ces 3 semaines loin de la base à parer aux dysfonctionnements du “bel oiseau blanc”.

20 mars 2000. Revue 50. Rovaniemi, rendez-vous avec Papa Noël par Caroline Cadier et Pierrette Cathala. Le Père Noël existe et Concorde est allé à sa rencontre.

25 juillet 2000. Un président face à la catastrophe du 25 juillet 2000. Dans une salle de réunion du Siège Air France, le PDG de l’entreprise, Jean-Cyril Spinetta voit le Sierra Charlie en feu passer devant les baies vitrées. L’avion blessé à mort traîne un panache de flammes plus long que lui. Pour tout savoir sur l’accident, les enquêtes et les deux procès qui ont suivi, vous pouvez consulter le dossier Accidents, Enquêtes et Procès.

12 & 13 octobre 2000. Revue 50. Record de vitesse autour du monde vers l’ouest par Claude Delorme. Le 12 octobre 1992, pour fêter le 500ème anniversaire de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, Concorde lui aussi est parti hardiment cap à l’ouest. Il s’agissait pour lui de battre le record de vitesse autour du monde.

19 février 2003. Revue 53. Coup de chaud sur l’Atlantique par Daniel Vasseur. Récit d’une panne sévère entraînant un déroutement sur Halifax et qui démontre le rôle exemplaire du mécanicien navigant sur Concorde

Avril – juin 2003. Revue 46. L’arrêt des vols Concorde par Gérard Duval. Le dernier vol de chaque Concorde d’Air France vers son lieu de retraite est décrit ici.

31 mai 2003. Vol AF4332, le dernier vol commercial d’un Concorde d’Air France par Jean-Louis Chatelain. Peu le savent mais le dernier vol commercial fut un vol charter, affrété par Michel Thorigny et Jean-Louis nous parle de ce vol très spécial.

12 juin 2003. Revue 26. AF4386, dernier vol du Concorde F-BVFA sur Washington par Marylène Vanier. Un dernier retour vers Washington Dulles d’où Concorde avait pris son envol 39 ans plus tôt pour sa première traversée de l’Atlantique Nord.

14 juin 2003. Revue 26. AF4404 vers Le Bourget par Claude Delorme. Le 14 juin 2003, le superman des Concorde d’Air France, le Sierra Delta, rejoignait le Musée de l’Air et de l’Espace en plein Salon de l’Aéronautique et de l’Espace.

24 juin 2003. Revue 29. Dernier vol du FB vers Baden Baden par Jean-Louis Chatelain. Paris Baden Baden fut la dernière étape du Fox Bravo avant de devenir le produit phare du Musée de Sinsheim.

27 juin 2003. Revue 36. Le dernier vol du Concorde Fox Charlie par Henri-Gilles Fournier. Il s’agit là du dernier vol Concorde Air France, celui du Fox Charlie rejoignant Aeroscopia à Toulouse.

27 juin 2003. Revue 26. AF6903 vers Toulouse par Gilbert Barbaroux. Le 27 juin 2003, le Fox Charlie rentrait à la maison et Gilbert Barbaroux était à son bord. Une journée chargée d’émotions.

Revue 46. Souvenirs de Concorde par Gabriel Lasry. Le marketing Concorde, tout un programme ! Surtout à partir de 1982 lorsque les Compagnies exploitant Concorde se sont vues obligées d’équilibrer leurs comptes; les états français et britannique arrêtant de subventionner l’exploitation des lignes commerciales.

Revue 53. Washington-Dulles et Concorde, une longue histoire par Pierre Grange, Albert Leblanc et Claude Monpoint. Du 26 septembre 1973, date de la première traversée réussie de l’Atlantique Nord jusqu’à l’entrée du Fox Alpha au Musée Hudvar Hazy, l’aéroport de Washington Dulles aura été un haut lieu pour Concorde.

Revue 46. Les plus longs vols du F-BTSC entre 1975 et 1998 par Edouard Chemel. Quelques exploits du Sierra Charlie, un Concorde au long cours

Dakar Yoff, une escale particulière par André Rouayroux. Dakar fut une escale favorite de Concorde, sa première destination lointaine et l’étape obligée vers l’Amérique du sud. En ce temps-là, André Rouayroux se rendait à “l’aviation” pour voir passer le bel oiseau.

Revue 35. La clientèle Concorde par Annick Moyal. Un large éventail de la clientèle Concorde, depuis l’habitué du régulier sur New York jusqu’aux fanas des vols boucles en passant par le passager tour du monde.

Il était une fois Concorde!

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir régulièrement des nouvelles du "Bel Oiseau Blanc".

EnglishFrenchGermanSpanish