25 juillet 2022, commémoration de l’accident du vol Air France 4590

Rendez vous était donné au Siège à 10 heures pour se rendre à la Cité PN. Devant la stèle à la mémoire des membres d’équipage disparus dans l’accident. L’Apcos avait fait livrer une gerbe. Aline Weyl a lu un court poème :

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler,
Faim à satisfaire.
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.
La nuit n’est jamais complète.
Paul Eluard

Puis, à 11h30, nous nous sommes retrouvés au Mémorial Concorde situé au sud des pistes. Avant le dépôt d’une gerbe au pied du monument, Pierre Grange, le président de l’Apcos a dit quelques mots :

Chers amis
Merci à toutes et à tous d’être venus nous rejoindre au Mémorial Concorde pour partager ce moment de recueillement en souvenir du tragique accident de Concorde, il y a aujourd’hui 22 ans.
Voler sur Concorde, c’était voler avec des amis ; on se connaissait tous, navigants, gens du passage ou de la piste et de la Maintenance. Pour ceux qui étaient sur le terrain ce 25 juillet 2000, avant de savoir qui était à bord du vol AF4590, nous savions que nous avions perdu des amis.
Qui dit Mémorial dit mémoire mais je pense qu’il nous faut penser aussi à demain. L’histoire comme la culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié et, à notre époque de réseaux sociaux, où sévissent des complotistes de tout poil, certains peuvent très vite raconter l’histoire de l’accident à leur manière. Nous devons être vigilants à tout ce qui pourrait salir la mémoire de nos collègues disparus.
C’est pour cette raison que nous avons créé, sur le site concordereference.fr, un grand dossier intitulé Accident – Enquête – Procès qui permet à chacun de retrouver les faits, les analyses et les jugements qui ont été portés par deux cours de justice : le tribunal de Pontoise et la Cour d’appel de Versailles. En s’appuyant sur tous ces documents objectifs et impartiaux nous disposons d’une base solide pour répondre à toute attaque contre nos amis.
J’aimerais aussi que nous puissions, sur le site, avoir le portrait de chaque victime. Grâce à Pierrette, le portrait de Brigitte Kruse est déjà en place et j’ai placé le portrait de Christopher Behrens que je considère comme le 10ème membre d’équipage. Trop souvent oublié, Chris Behrens, membre de la Délégation Allemagne, était un grand serviteur d’Air France et de Concorde en particulier et c’est ce qui lui valait d’être à bord du vol 4590. Présenter sur le site le portrait de chaque membre d’équipage est une manière de leur rendre hommage. J’espère que nous pourrons le faire.
A présent, je propose que Christiane Marty et Sophie Chevalier dépose la gerbe au pied du monument et que nous marquions une minute de silence.

A l’issue de ce moment de recueillement, nous nous sommes retrouvés au Mesnil Amelot autour du verre de l’amitié

PG

EnglishFrenchGermanSpanish