Alain Joselzon

L’intéressé a reçu le diplôme d’Ingénieur ENICA en 1970. Il complètera sa formation à l’Institut de Préparation aux Affaires (IPA-Toulouse) en 1972. Voir Glossaire en fin de page.

Son parcours professionnel aéronautique commence au CEAT, où il effectue son service militaire comme appelé scientifique du contingent, en 1970-1971 – Ce parcours se poursuivra chez l’Avionneur (SNIAS – Airbus Industrie – Aérospatiale – Airbus Industrie Asia – Airbus France) ainsi que chez le Motoriste (SNECMA) et à la Commission Européenne, à travers des postes, des responsabilités et dans des contextes variés, mais restant centrés sur la propulsion et l’environnement :

Comme Spécialiste Intégration des Systèmes Propulsifs aux Essais en Vol puis à la Direction Technique (SNIAS/Airbus/Aérospatiale/Airbus-France), il assure le suivi interactif du développement des systèmes propulsifs, négocie les spécifications moteurs/nacelles, les garanties de performances moteurs et de leur rétention, contribue à l’analyse des résultats d’essais de performances moteurs et avions, participe à l’élaboration des dossiers de certification moteurs/nacelles, à l’analyse des incidents et accidents en développement et en service, aux analyses de sécurité, à l’évaluation et à la minimisation du bruit et des émissions, pour de multiples programmes Avions, entre 1971 et 2008 (TSS ; familles Airbus : A300-A310-A320-A330/340-A380 ; projet d’avion sino-européen).

Au titre du support technique SNECMA des moteurs de Concorde, il est détaché au CESO et co-préside le comité d’analyse des incidents opérationnels en service (Rolls-Royce Bristol), de 1975 à 1980.

Il est détaché par l’Aérospatiale en tant qu’Expert National Détaché à la Commission Européenne (Direction Générale de la Recherche – Unité Aéronautique), à Bruxelles, en 1999 et 2000, où il gère l’évaluation, la sélection, la négociation de contrats concernant les projets de recherche portant sur les systèmes propulsifs.

Il se spécialise par la suite dans les questions environnementales (bruit et émissions). Il est membre de plusieurs commissions et comités consultatifs européens, participe à la rédaction de divers rapports et articles (ASD, CEAC, CEAS, réseaux de recherche, VKI), US et internationaux (IATA, OACI) : il préside le comité international environnement des constructeurs aéronautiques pour l’environnement (ICCAIA/ ANEEC) et devient le « Chief Observer » de l’ICCAIA dans le comité environnement de l’OACI (CAEP) de 2001 à 2007 ; il siège pour Airbus dans le comité consultatif du Centre d’Excellence US sur l’aviation et l’environnement (« PARTNER ») ; il est membre de divers comités de programme et organisation de symposiums internationaux, dont ceux organisés par IATA, ATAG, ANERS (3AF/AIAA Aircraft Noise and Emissions Reduction Symposium), et il collabore avec les réseaux de recherche européens X-NOISE et AERONET ; il participe à la création du comité propulsion du CEAS qu’il présidera, et Il conseille temporairement l’Institut Aéronautique et Spatial (IAS).

Il est membre de l’Académie de l’Air et de l’Espace (AAE), Correspondant élu en 2014 et Titulaire en 2020, actif au sein de plusieurs Commissions (Aéronautique civile – Energie et Environnement), membre du comité de programme de multiples colloques, co-auteur de plusieurs dossiers et auteur de nombreux articles.

Il est membre Émérite de la 3AF, membre de la Commission Technique Aviation Commerciale de la 3AF, co-auteur de plusieurs rapports et articles publiés par 3AF.

Il est Expert Indépendant désigné par la DGAC auprès de l’OACI/CAEP dans des groupes d’experts internationaux chargés de définir les objectifs technologiques de bruit des avions futurs (2011-2013), puis les objectifs intégrés bruit et émissions (2017-2019).

Il est Expert auprès de la Commission Européenne – Clean Sky 2 (évaluation de propositions de projets et revue annuelle des projets propulsion : 2015-2021), et membre du Scientific Advisory Body de Clean Aviation (*), dont il est élu vice-président, en juin 2022.

(*) « The Clean Aviation Joint Undertaking is the European Union’s leading research and innovation programme for transforming aviation towards a sustainable and climate neutral future ». Traduction proposée : l’entreprise commune « aviation propre » est le programme phare de recherche et d’innovation visant à transformer l’aviation pour la rendre durable et neutre pour le climat dans le futur. Voir le site Clean Aviation.

Glossaire :
3AF : Association Aéronautique et Astronautique de France.
AIAA : American Institute of Aeronautics and Astronautics.  
ANEEC : Aircraft Noise and Engine Emissions Committee.
ASD: Aerospace and Defence Industries Association of Europe.
ATAG : Air Transport Action Group.
CAEP : Committee on Aviation Environmental Protection.
CEAC : Conférence Européenne de l’Aviation Civile (ECAC en Anglais).
CEAT : Centre d’Essais Aéronautiques de Toulouse.
CEAS : Council of European Aerospace Societies.
ENICA, devenue l’ENSICA en 1979, se regroupe avec Supaéro en 2007 avec laquelle elle fusionne complètement en 2015 pour former l’ISAE.
ICCAIA : International Coordinating Council of Aerospace Industries Associations.
VKI : von Karman Institute for Fluid Dynamics.

EnglishFrenchGermanSpanish