Marcel Guillon

Autoportrait 1984

Ingénieur d’étude et de développement de 1947 à 1985 dans les Sociétés Turboméca, Leduc et Air Equipement.

Spécialiste reconnu de l’hydraulique et de l’électrohydraulique Marcel Guillon a relaté le demi-siècle d’activité professionnelle qu’il a vécu dans un livre intitulé « Et le nez de Concorde bascula » et qui permet de juger ce que l’aéronautique française doit à l’engagement des ingénieurs d’étude et de développement d’après-guerre.

C’est grâce à Marcel Guillon qu’Air Equipement remportera les contrats des vérins d’entrée d’air et du mécanisme de rétraction du nez de Concorde puis de la conception des servocommandes primaires des Airbus A300 & 310.

Biographie Le Furet du Nord
Marcel Guillon est ingénieur civil de l’aéronautique, ingénieur-conseil en mécanique hydraulique et asservissements et ancien Directeur Technique de Air Equipement. Pendant une trentaine d’années, il a conçu et mis au point de très nombreux systèmes hydrauliques et électrohydrauliques – en particulier des asservissements – notamment pour les avions Leduc, Caravelle, Concorde, Airbus et les missiles balistiques français, mais aussi pour nombre de réalisations non aérospatiales.
Son activité d’ingénieur-conseil lui donne l’occasion de fructueux transferts de technologie vers les secteurs de l’automobile, de la marine, des travaux publics et de l’industrie. Parallèlement, il enseigne sa spécialité dans plusieurs Grandes Ecoles et Universités et a écrit des ouvrages de référence qui ont connu un vif succès dans leurs éditions françaises et étrangères.

Concorde vu par Marcel Guillon

EnglishFrenchGermanSpanish