André Blanc

Officier Mécanicien Navigant. Chef mécanicien navigant Division Concorde.

Né en 1925 à Saint Denis (Seine Saint Denis). Après un apprentissage d’ajusteur outilleur, il entre le 12 novembre 1945 à Air France en qualité de monteur avion. En 1949, il est sélectionné pour effectuer un stage de formation de mécanicien navigant sur Junker 52 et DC3. Breveté en 1950, il est ensuite affecté pour deux ans en Indochine où il vole sur DC3 et Bristol 170.

De retour en France, il vole successivement sur SE 161 Languedoc, Lockheed L 749 Constellation, L 1049 Superconstellation. En 1959, il est un des premiers OMN (Officier Mécanicien Navigant) qualifié sur Caravelle. Il devient rapidement instructeur, puis chef-mécanicien. A l’arrivée du B727 à Air France, il est nommé chef-mécanicien pour ce type d’appareil.

En 1973, il est désigné par la Compagnie comme spécialiste mécanicien navigant auprès d’Aérospatiale afin de suivre la définition de la version de série de Concorde. Il vole alors sur l’avion de présérie 02 puis sur le premier avion de série. Il participe, de février à mai 1975, au premier stage de formation des équipages d’Air France. Il est nommé Chef Mécanicien Navigant de la nouvelle Division Concorde d’Air France adjoint de Pierre Dudal et, à ce titre, participe aux vols d’endurance. Il occupe cette fonction jusqu’à son départ en retraite en avril 1985. Il effectue le 21 janvier 1976 le vol inaugural Paris Dakar Rio au cours duquel ses grandes compétences lui permettent de “sauver” le vol (voir l’article Panne de volets sur Concorde).

Par la suite, et jusqu’en 1991, il participe en tant qu’instructeur sol, aux stages de formation des équipages Concorde à Aéroformation à Toulouse Blagnac.

EnglishFrenchGermanSpanish