Martine Marage

Martine Marage a intégré la compagnie Air France en 1972, après des études d’économie et commerciales, de langues étrangères en Europe, avant Erasmus ! puis une formation spécifique à la Croix Rouge, IPSA (Infirmières, Pilotes, Secouristes de l’Air). Durant les premières années, elle parcourt les réseaux Long et Moyen courriers d’Air France en faisant valoir ses qualités professionnelles.

Grâce en particulier à son potentiel linguistique, elle est naturellement sélectionnée pour participer, dès 1976, aux vols d’endurance Concorde réalisés en partenariat entre Air France et la SNIAS (Société Nationale Industrielle Aérospatiale) et volera jusqu’en 1978 sur le « bel oiseau blanc » en qualité d’hôtesse.

A cette époque, Martine réalisera le vol inaugural Paris Washington le 24 mai 1976, ouvrant ainsi la voie d’une première desserte des USA en vitesse supersonique. Ce jour-là, les 2 Concorde se posèrent en même temps sur la piste d’IAD, l’un aux couleurs d’Air France, l’autre à celles de British Airways.

Le lien entre le Concorde et Martine devenue Instructrice entre-temps est renoué, en 1991, lorsqu’elle devient l’adjointe du responsable de secteur PNC Concorde. Dans ses nouvelles activités, elle participera au recrutement et à la formation des PNC sélectionnés sur le supersonique. Mais l’ascension de Martine ne fait que débuter. En 1997, elle prendra la responsabilité du secteur PNC Concorde et la conservera jusqu’en 1998, date de sa promotion au grade de Chef PNC.

Malgré ses nouvelles responsabilités à la tête de la Division PNC sur le réseau Asie, son attachement au supersonique restera intact et Martine prêtera son concours à la cellule de crise mise en place en juillet 2000, à l’occasion de l’accident du F-BTSC. Enfin, le 27 juin 2003, elle sera associée au tout dernier vol du Concorde Air France, lorsque le F-BVFC sera convoyé de CDG à Toulouse avec, à son bord, l’ensemble des acteurs illustres de l’épopée de cet appareil de légende.

Ses meilleurs souvenirs :
– Le tout premier décollage à bord de Concorde « moment très fort, tant la puissance du bel oiseau blanc était extraordinaire »,
– La naissance  d’un bébé philippin, prénommé Francis en hommage à la France, sur un vol entre Téhéran et Manille,
– Un dîner de Noël, à l’invitation du Président Mobutu, à Gbadolite dans la forêt tropicale Congolaise,
– La prouesse d’être un acteur  de cette formidable synergie d’équipe PS/PN, favorisant ainsi un haut niveau de service, délivré en un temps record, avec un seul objectif, fidéliser “les clients Mach 2”.

Après 33 années de service au sein d’Air France, dont 20 dans l’encadrement, Martine Marage est partie en retraite en 2005.

Aujourd’hui, elle s’implique à aider des jeunes à la recherche d’emploi. Son énergie est mobilisée, dans la transmission, également au sein de la Fondation de la Légion d’Honneur « Un Avenir Ensemble », qui apporte un parrainage aux élèves boursiers méritants, issus de milieux défavorisés. Former aujourd’hui des jeunes, dans un nouveau contexte, pour qu’ils deviennent des hommes et des femmes de bonne volonté, ouverts aux autres cultures, dans le cadre de la diversité. Un beau challenge !

Elle a été distinguée de la Médaille d’Honneur de l’Aéronautique, et décorée des insignes, de Chevalier dans l’ordre national du Mérite. , remis par le Président Jean Cyril Spinetta, le 15 octobre 2021 (cf photo ci-dessous).

Martine Marage et ses filles, Laura (à gauche) et Paméla (à droite), entourent le président Spinetta

EnglishFrenchGermanSpanish