Ciel mon mari !

Par André Moreau

André était Chef d’Escale Air France Kennedy à l’ouverture de la ligne supersonique Paris – New York. Il nous a raconté de nombreuses anecdotes survenues aux passagers Concorde. Pour ce qui concerne celle-ci, comme il le dit lui-même, une de nos passagères a risqué la crise cardiaque.

La scène se passe au départ de Paris. Monsieur, passager américain, se rend compte qu’il a oublié son passeport à l’hôtel. Madame décide de prendre le vol prévu, le B747 de 10 heures sur New York, soit 8 heures de vol. Monsieur prendra le vol de fin de journée. Appel de l’hôtel qui confirme que le passeport est en route vers l’aéroport. A ce moment, le passager remarquant qu’il existe à 11 heures un vol Concorde, 3 heures 45 de vol, décide de « se l’offrir ».

A l’arrivée, il me raconte son histoire et le Concorde ayant rattrapé le B747 et l’ayant même dépassé, il me demande d’aller accueillir sa femme à la sortie de l’avion.

Je vous laisse imaginer la tête de son épouse à la vue de son mari lui tendant les bras lors de sa sortie de l’avion. Le choc ! J’aurais dû prévoir le SAMU !

AM

Plus vite que le soleil et bien plus vite que le Boeing 747

EnglishFrenchGermanSpanish